Username:

Password:

Fargot Password? / Help

Archive for January 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

0

Jericoacoara : les lagons du désert, diffusé vendredi 3 février dans Thalassa sur France 3.

Un reportage d'Alexandre Bouchet et David Mutzenmacher.
Jericoacoara est un paradis coupé du monde. Une oasis au milieu d’un océan de sable à laquelle on ne peut accéder que par la mer ou en traversant les dunes.
Jericoacoara – littéralement, « le caïman couché sous le soleil », c’est aussi un parc national de plus de 8 000 hectares. C’est enfin un village tropical au bord d’une plage classée parmi les plus belles du monde : trois rues et une centaine de « pousadas ». Elles n’étaient qu’une dizaine il y a quinze ans, à l’heure où l’endroit n’était encore connu que d’une poignée d’initiés et où les habitants s’éclairaient aux lumières à gaz. Depuis 10 ans, « Jeri » possède l’électricité, mais il est toujours de rigueur de lézarder, pieds nus, dans ses ruelles ensablées, qui, toutes, convergent en un même point: la grande dune, face à l’océan.
En un rituel immuable, les habitants s’y donnent rendez-vous, chaque soir, à l’heure du coucher du soleil. Reste que les richesses de cette région commencent à susciter des convoitises. Des nouveaux venus entendent en tirer profit.
0

Hainan: l'île chinoise pour millionnaires, diffusé le 29 janvier sur M6 dans 66 Minutes.

Un reportage de Jean-Christophe Brisard.
Wang Dafu est un milliardaire chinois de 45 ans. Il a fait fortune dans l’immobilier et a pour ambition de créer le Miami d’Asie. Ce sera dans l’île de Hainan au sud de la Chine. Bientôt, tous les millionnaires de l’Empire du Milieu viendront se détendre ici. Dans ses projets immobiliers démesurés, Wang Dafu peut compter sur le soutien des autorités du pays. Pour le milliardaire tout est donc possible. Y compris exproprier des milliers de pauvres pêcheurs qui vivent sur les plus belles côtes de l’île. A la place de leurs quartiers il y aura dans quelques mois de luxueux complexes hôteliers et des marinas pour nouveaux riches chinois. Même si une partie des pêcheurs osent s’opposer à ce projet, Wang Dafu sait s’y prendre pour s’attirer les bonnes grâces des membres du Parti communiste chinois : vins français, parties de golf, soirées de gala… Des méthodes capitalistes au pays de Mao.
0

Tsingtao diffusé le 20 janvier sur France 3 dans Thalassa.

Un film de Jérôme Fritel.
Sable blanc, eaux claires, touristes par millions, Tsing Tao est la station balnéaire de la nouvelle classe moyenne chinoise. Construite sur les bords de la Mer Jaune, autour d’une baie naturelle, la ville est située à mi-chemin entre Pékin et Shanghai, ce qui en fait la première destination touristique des Chinois : 40 millions de visiteurs par an, pour la plupart originaires des campagnes, venus découvrir la mer pour la première fois. Ancienne ville coloniale allemande, elle en a gardé l’architecture et… le goût de la bière. C’est en effet ici qu’est brassée la Tsingtao, mondialement célèbre. Mao Tsé Toung en avait fait sa destination de week-end préférée, suivi par Deng Xiao Ping, le « père » de la Chine moderne, qui y a développé le tourisme de masse. Depuis, l’apparition il y a une quinzaine d’années des premiers congés payés, baptisés « les semaines en or », Tsingtao est devenue la vitrine du « farniente » Made in China. Choisie pour accueillir les épreuves de voile lors des derniers Jeux Olympiques, Tsingtao se rêve aujourd’hui en Miami de l’Extrême-Orient.
0

Nouveau look, nouveaux dangers : le retour des extrémistes en Europe, diffusé le 15 janvier sur M6 dans Enquête Exclusive.

Un film de Laurent Delhomme et Alexandre Spalaikovitch.
Des soupes gauloises, des apéros saucisson et pinard, plusieurs invasions de restaurants halal… Depuis deux ans, le Bloc identitaire multiplie les opérations coups de poing avec un seul mot d’ordre : la lutte contre l’islamisation de la France. Leur médiatisation est le signe de l’émergence de nouvelles mouvances radicales un peu partout en Europe. Rôdées aux techniques de communication, ces dernières tiennent un discours décomplexé. Lequel séduit de plus en plus. À tel point que certains ont atteint des scores historiques aux élections et ont fait une entrée fracassante aux parlements, comme en Hongrie où le Jobbik provoque des conflits interethniques en accusant les Roms de tous les maux. Mâchoires serrées, discipline de fer, rangers et bombers noirs : des « patrouilles d’autodéfense » ont pris possession de plusieurs villages du nord-est du pays pour lutter contre la « criminalité tzigane » qui terroriserait le reste de la population. Défense de l’identité, lutte contre le multiculturalisme et l’islam : ces formations puisent leur force dans les mêmes sources mais ne portent pas forcément le même masque. Outre-manche, l’English Defence League, menée par Tommy Robinson, tente de se donner une image démocratique tout en recrutant dans le milieu hooligan et en menant une guerre sans merci contre les musulmans. En Allemagne, des militants du Parti National démocrate (NPD) s’inscrivent dans une autre logique en se regroupant dans des villages autoproclamés « zones ethniquement pures ». Qui sont ces nouveaux visages de la droite radicale ? Quels sont leurs motivations et leurs modes d’action. Immersion dans une Europe qui vire au brun.